Un Snapchat sans censure : bienvenue sur Fleek !

 

logo Fleek

Tout le monde connaît l’application du petit Fantôme jaune, Snapchat, mais connaissez vous déjà son « petit frère » Fleek ? Le concept est sensiblement identique, à savoir envoyer des photos ayant une durée de vie éphémère à ses amis afin de partager de façon ludique des moments précis de sa vie. Les deux sont développées et conçues pour les étudiants et utilisent la géolocalisation.

Quelles sont les différences entre ces 2 applications d’images instantanées dans ces cas là ? Elles sont plutôt importantes : il n’y a aucune censure déployée sur Fleek ! De ce fait, si vous voulez envoyer des photos plus explicites, voire même au bord du légal, vous pouvez le faire sans nulle crainte. Et deuxième point important : il n’y a ni liste d’amis ni identification nécessaire pour y participer, il suffit de dire à quelle université vous voulez être affilié et HOP ! Vous pourrez participer à l’alimentation des stories.  

Mais si l’idée en soi est alléchante, on cherche tous à publier et à s’exprimer sans être censuré, les conséquences peuvent être risquées, voire néfastes.

En effet, déjà l’image des universités va voir sa cote de popularité chuter concernant son aspect « sérieux » car, rappelons le, chaque utilisateur est lié à une université… Bof bof pour l’image de marque par la suite.

Plus grave encore, bien que ce soient des photos éphémères, qui n’a jamais pris de « screenshot » des images marrantes ou dossiers qu’il voit ? Ce qui signifie que le cliché que vous avez pris, que vous jugiez marrant sur le moment, peut vite devenir viral et vous faire défaut (sans parler des dégâts pour votre vie professionnelle…).

Et le pire du pire reste à lire : le harcèlement !

En effet, étant une application indépendante, non reliée à un autre réseau social, vos données ne sont absolument pas protégées et la géolocalisation ne sera pas votre alliée dans ce cas précis …

Nous sommes dans une société où les faits divers concernant des agressions physiques, des altercations, des viols, des cas de harcèlement moral ou physique sont de plus en plus fréquents, voire même en tête de liste des informations journalières. Alors publier des photos « non censurées » de soi est-ce vraiment si judicieux que ca ? Est-ce quelque chose de bien réfléchi de la part des développeurs de cette application ?

Personnellement je trouve l’idée d’enlever les censures sur un réseau public plutôt dangereuse. Effectivement en soi c’est tentant de pouvoir poster ce que l’on veut sans avoir à se méfier ni être banni d’un site, mais à mes yeux cela entraine plutôt un sentiment de sécurité là où en réalité le danger est permanent.

help Donc avant de cliquer sur « Entrer », êtes vous sûr de ce que vous faites ?

Hanaë Houdré

http://www.ladn.eu/actualites/fleek-snapchat-sans-censure-mais-avec-derives,article,29936.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s