La grande distribution fait sa « digitale révolution » !

De nos jours la révolution de la société de consommation se fait autour du digital, que ce soit par le biais des smartphones, des tablettes tactiles, mais aussi du street marketing …

L’objectif majeur des points de ventes physiques aujourd’hui sera de développer leur côté digital pour pouvoir rester leader de leur  marché.

Certaines grandes surfaces ont déjà développé du cross canal afin d’allier point devente physique et digital. Le leader.  « Le Drive dès son arrivée en 2000 s’est imposé comme la formule permettant de booster les sites e-commerce de la grande distribution. » (http://www.marketment-votre.com/les-magasins-drive-les-enjeux-pour-la-grande-consommation/).

La première grande surface qui a mis en place le drive (aussi appelé le click and collect) est Auchan en l’an 2000, qui consiste pour le consommateur de faire ses courses en ligne, les payer,  puis de venir le récupérer directement sur le parking du  magasin sans avoir à subir la queue aux caisses ou un horaire fixe du à la livraison. C’est la fin de la corvée de courses qui fait perdre du temps aux clients. Aujourd’hui près de 2 millions de personnes veulent de l’instantané, du rapide et efficace. C’est donc le commencement d’une révolution. Une multitude de grande surface se mettent à développer le click and collect : Darty, Carrefour, Leclerc, Castorama, Boulanger, Nature et découverte, mais aussi Mc Donalds.

leclerc-drive

Ce nouveau mode de distribution rencontre un inconvénient majeur la désertification des rayons physiques des grandes surfaces qui limite l’achat impulsif des clients, ce qui peu faire perdre de l’argent à l’enseigne.  Selon Rodolphe Bonnasse «Un des défis du Drive va être de convaincre à nouveau le client de descendre de sa voiture pour revenir dans les espaces marchands».carrefour-drive-courses

Au vu de cette tendance qui reste ultra connectée une grande surface va encore plus loin et joue le digital à fond : Leclerc. En effet c’est la première grande surface à proposer une application mobile afin que les consommateurs puissent comparer les prix et se dirigent directement vers leur enseigne. Mais ils sont allés encore plus loin avec la création d’un hypermarché intégralement équipé d’étiquettes électroniques qui permettent sans contact d’envoyer toutes les informations des produits directement sur le mobile du client.

D’autres évolutions digitales sont en train de voir le jour tel qu’une application qui permet de gérer sa liste de course par Carrefour ou encore de se repérer directement dans le magasin et de trouver plus facilement les produits grâce à Casino. Et plus classique de nos jours le paiement sans contact dans tous les Intermarché Mousquetaires.

Magasin-virtuel- Carrefour

Même si ces nouvelles habitudes d’achat transforment l’organisation des grandes surfaces faut il délaisser le contact humain, de proximité et la relation sociale ? Je pense que les consommateurs ne sont pas prêt de délaisser toutes les formes physiques de la grande distribution pour le digital.

les-7-mutations-de-la-grande-distribution-en-france-et-dans-le-monde-46-638

Yohann Grégoire Izard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s